Sélectionner une page

Ceci est un billet (d’humeur) pour vous faire partager un peu de chacune de nos escales dans le monde du ballon rond. Pour avoir l’intégralité de notre aventure terrain, il faudra attendre notre billet de retour en France ! Mais vous avez de la chance, notre série de documentaires est déjà en montage. Rien ne sert de courir, il faut partir loin !

D’OSLO À MEXICO.
Du football guérison au football passion.

Et si le football n’avait pas de but finalement…

C’est avec cette phrase lourde de sens que Little Miss Soccer prend la direction d’Oslo pour vivre de l’intérieur la Homeless World Cup. En VOSTFR, la Coupe du Monde des sans-abris. Quand l’épreuve de la vie devient un jeu, quand les problèmes sociaux se diluent au fur et à mesure des rencontres, chaque perle de sueur devient le symbole d’une existence en reconstruction. Car c’est de cela qu’il s’agit.

Mouiller le maillot non pas pour gagner mais pour aller de l’avant quitte à laisser sa cage vide ! Mouiller le maillot pour ne plus être sur la défensive mais garder le contrôle ou plutôt la maîtrise.

Ne plus subir sa vie grâce au football. La victoire devient futile quand l’épanouissement prend de l’ampleur.

No goal, no gain…just game !

C’est avec cette pensée en tête que la sélection mexicaine féminine devient championne du monde de la 8ème édition de la HWC (5 titres dont 3 de rang). Las chavas (*les joueuses) ont pour slogan chantant : “luchar por siempre”. Pour motivation, l’adversité. Et beaucoup de talent sous le pied !

De la calle a la cancha…a la Liga.
(*De la rue au terrain…à la Ligue)

Des tourments d’une vie vulnérable aux joies du rectangle vert, le football les pousse à se dépasser, et sortir d’une voie de détresse.

Un programme associatif aide ces jeunes filles à s’émanciper et fuir les fléaux qui les touchent comme l’addiction aux drogues, à l’alcool ou encore la prostitution. La Homeless World Cup, une telle aventure…Comme un nouveau souffle pour s’affranchir de ces maux et pourquoi pas vivre leur passion du ballon rond pleinement, tous les jours.

Depuis cette saison, la toute première ligue professionnelle de football féminin est née au Mexique. La Liga MX : un championnat à 12 équipes. Le prémisse de la structuration d’un football pourtant joué par les femmes depuis presque 50 ans ! Presque, une révolution dans ce pays à l’arrière goût machiste que ces mêmes femmes font changer grâce à leurs actions : “et c’est le but !!!”

Et si, finalement, le football n’avait pas de but ?

 

Share This