Sélectionner une page

Muchachos, Muchachas,

Avant de vous chanter un, dos, tres, un pasito adelante de las « Little Miss Soccer » autour du globe, nous devons garder le secret défense en zone de nos futurs épisodes destinés à filer droit au but dans la petite lucarne au moment de la Coupe du Monde 2019. Ainsi, nous écrivons sans trop nous découvrir à la sauce LMS : « chile piquante » pour l’étape Oslo-Mexico.

Mexico, MexiiiiiiiiiiiicooOslo !

Quand on arrive en ville, sous le soleil du nord d’Oslo, les joueuses mexicaines chantent « campeon por siempre ». Un hymne à l’amour de toute la musique que j’aime, et un cri sans SOS pour ensemble remporter la « Homeless World Cup » de ce cher human Mister Mel Young. On lui dit, Mel, assieds-toi faut qu’on t’parle… Dessine nous la Homeless World Cup ? Ah tu verras, tu verras, sa réponse est actuellement en montage !

Au pays des vikings, Heriberto est en haut de l’affiche, le coach de la sélection féminine est multiple champion du monde. Son équipe n’est pas là pour danser la bamba que necesito un poquito de gracia. Balle aux pieds, les chavas, comme on dit chez Frida, fuient la Llorona et la tequila, sexo y marijuana pour mieux correr es su destino. Girls wanna have fun, avec the eye of the tiger et l’envie d’avoir envie de gagner pour elles, et leurs familles.

La compétition feel good ! Sans contrefaçon, elles vont atteindre le nirvana. “Schouuuuuit” – glissade, “Vrouuu” – accélération, “Pan”- tir, “Fiuuuu” – filet qui tremble, et c’est déjà la fin de cette fête…des tenues et visages colorés, des cultures brassées et embrassées, des chants sud-af et mexicains mélangés. 

C’était bien Oslo ! Et c’est pas démago.

Gogo gadget au sombrero, on prend nos cliques et nos claques, direction Mexico City, Morelia, Pachuca, et welcome to Tijuana. On trace la route de celles qui ont envoyé valser la rue en mode get up stand up ! En quelques passements de jambes en Liga elles flambent. What you say ?
Je dis que c’est si bon d’aller ensemble découvrir leur liberté…

 

Share This